Suicide Room (la chambre des suicidés)

Publié le 10 Janvier 2017

Bonjour à toutes et à tous,

Avant de commencer j'aimerai vous souhaiter une très belle année 2017 remplie de bonheur, de santé, mais surtout de cinéma ! Vous aurez quelques nouvelles prochainement pour que je vous explique le déroulement de l'année pour le blog, passons maintenant au film !

On se retrouve donc aujourd'hui pour un film pas très récent mais encore très peu connu: Suicide Room (sala somobojcow en VO). Réalisé par Jan Komasa (Insurrection) et avec Roma Gasiorowska (Je m'appelle Ki) et Jakub Gierszal (The Lure). C'est donc un film polonais de 2011 qui est très peu connu et que je voulais vous faire découvrir en cette toute nouvelle année.

Résumé:

L’argent ne fait pas le bonheur, paraît-il. C’est aussi l’avis de Dominik, un fils de riches que la vie facile déprime. Rien à voir avec l’excitation que lui procure le monde virtuel ! Surtout la chambre du suicide, une plateforme de contacts pour ceux qui veulent mettre fin à leurs jours.

Honnêtement je trouve que le cinéma polonais est vraiment excellent. Je n'ai vu que très peu de films, la plupart de Jerzy Skolimowski, mais tous m'ont marqué. Et bien pour ce film, c'est pareil. Il n'est pas parfait, mais il est vraiment saisissant et aborde pleins de thèmes de façons différentes. Je vais essayer d'en dire le moins possible sur ce film pour vous laisser découvrir sa substance, mais il traite à la fois du harcèlement scolaire, de l'adolescence, de la mutilation, du suicide, et plus basiquement des relations entre des parents et leur enfant. 

Je trouve ce film vraiment bien fait, parce qu'il nous donne à la fois la vision de l'adolescent qui se sent humilié par ses camarades et abandonné par ses parents; mais aussi celle des parents qui tentent de sauver un mariage bancal pour les apparences, qui ne comprennent pas leur fils et qui font tout pour lui donner un avenir décent. C'est très intéressant notamment sur le sujet d'internet, qui du point de vue des parents est diabolisé, et de celui de l'ado est vraiment mis en avant comme un soutien pour lui. 

Tout est vraiment bien géré, les couleurs, la musique, les sons... Et les acteurs sont très bons, Gierszal nous tire les larmes.

Mais comme je l'ai dit, le film n'est pas parfait; par exemple les adolescents sont caricaturés pour qu'on sache que ce sont des adolescents c'est certes moins appuyé que dans Thirteen, (qui était, à mon goût, une caricature grossière de l'adolescence et qui m'avait vraiment remonté contre Catherine Hardwicke) mais ça n'en reste pas moins une caricature. Idem pour les parents obnubilés par leur travail.

Cette oeuvre est tellement dense que je pourrais détailler toutes les critiques ou allusions aux travers de notre société, mais ce n'est pas le but de cette critique, je vous laisse donc la liberté de le regarder (si vous arrivez à le trouver, ce qui n'est pas évident).

Voilà, cet article est à présent terminé, j'espère qu'il vous a plu. On se retrouve dans quelques jours pour quelques news, en attendant portez-vous bien, et surtout...

Bon vsionnage !!!

Rédigé par Maxime Marquès

Publié dans #Drame

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article