Les Animaux Fantastiques

Publié le 18 Novembre 2016

Avant de commencer je précise que cet article sort un peu plus tôt (nous ne sommes que le 18) car je voulais donner mon avis avant le week-end au cas où ça donnerait envie à quelqu'un de le voir pa exemple samedi ou dimanche au cinéma. Voilà, j'espère que l'article vous plaira !

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd'hui on va parler d'une sortie toute fraîche: Les Animaux Fantastiques de David Yates (les 4 derniers Harry PotterTarzan) et avec Eddie Redmayne (Une merveilleuse histoire du temps; The Danish Girl); Katherine Waterston (Queen of EarthInherent Vice); Dan Fogler (FanboysRoute vers l'enfer); Alison Sudol et Colin Farrell (Minority ReportPhone GameCrazy Heart).

Résumé:

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du "Moldu") déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. 
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina. 
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Bon, tout d'abord je n'attendais pas particulièrement ce film, j'ai bien aimé la saga Harry Potter même si quelques épisodes ne m'ont pas fais voyager; mais j'ai été très satisfait de ce film.

En effet, on retrouve le monde magique en détruisant toute l'histoire de la saga précédente, tout simplement parce que l'histoire se déroule dans les années 20 et que les personnages principaux de Harry Potter ne sont même pas nés. Pour bien marquer que c'est une histoire différente, les personnages et le lieu est lui aussi totalement différent. ET je trouve ça bien parce que, même si j'ai apprécié la saga, à la fin j'étais content que ça soit fini, et là de reprendre avec de nouvelles bases ça redonne un coup de frais à la licence.

Pour en revenir à l'histoire, bah c'est cool, je dois reconnaitre que, contre toute attente, ce film m'a surpris à plusieurs reprise en bousculant légèrement le déroulement des situations dans d'autres films du genre. Sincèrement je suis heureux de l'avoir vu, même si j'ai eu très peur quand j'ai vu qu'on approchait de la fin et que l'intrigue réelle de l'histoire n'avait pas été résolue, je me suis dit "Oh non, il vont pas gacher ce film en nous donnant une miette dégueu pour nous faire patienter jusqu'au suivant.", mais j'ai été mauvaise langue et je tiens à rassurer ceux qui hésitent, ce film est fait de la même manière que le premier Harry Potter: une histoire en elle même, mais on sent qu'il va y avoir un fil rouge qui va guider les prochains volets de cette nouvelle saga.

J'ai bien aimé aussi le rapport aux Moldus (les non sorciers), qui est bien plus exploité que précédemment, ainsi que l'intérêt donné aux animaux fantastiques (le contraire serait étonnant vu le titre) qui en même temps nous incite à réfléchir sur les animaux réels qui certaines fois sont battus ou abbatus juste pour de l'argent ou pour assouvir les bons plaisirs de quelqu'un (je pense notamment au braconnage ou à ceux qui frappent leurs animaux pour s'amuser). Donc malgré ses apparences de film grand public un peu simpliste, Les Animaux Fantastiques est un film dense, bien plus qu'il n'y parait au premier abord.

Il y a aussi certaines scènes qui sont splendides (esthetiquement), et surtout quelque chose de très important: il prend son temps. Personnellement j'en ai un peu marre des films qui sont extrêmement rapides et ne prennent pas le temps d'approfondir leurs personnages et de laisser des temps de pause au specateur, des moments où il va juste admirer et s'emmerveiller. Ce ne sont pas des moments d'ennui, ce sont des moments de beauté qui sont magiques.

Certaines scènes sont aussi très drôles, ce qui connote avec d'autres morceaux beaucoup plus sombres que je vous laisserai découvrir par vous même.

Donc honnêtement je pense que c'est le meilleur film fantastique de l'année, il est frais, divertissant, mais n'en reste pas moins complet et avec quelques niveaux de lecture (bon, ce n'est pas un film à portée philosophique avec une remise en question de la société non plus, rassurez vous). Je vous invite vivement à aller le voir, même si vous n'avez pas vu les Harry Potter, vous n'en serai pas handicapé du tout, mais c'est une sortie fort sympathique pour une soirée entre amis. Sur ce, je vous souhaite un bon week-end et vous dis au mois prochain qui devrait contenir une petite surprise pour le milieu du mois, mais je ne vous en dis pas plus. Donc à bientôt, portez vous bien, et surtout...

Bon visionnage !!!

Rédigé par Maxime Marquès

Publié dans #Fantastique

Repost 0
Commenter cet article