Requiem for a Dream

Publié le 20 Septembre 2016

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd'hui nous allons parler d'un film qui commence à avoir quelques années mai qui reste toujours autant d'actualité: Requiem for a dream, de Darren Aronofsky (PiThe Westler; et bien entendu Black Swan dont nous avons déjà parlé) avec Jared Leto (Dallas Buyer ClubFight Club), Ellen Burstyn (Les enfants du péchéL'Exorciste); Jennifer Connelly (Blood DiamondHouse of sand and fog) et Marlon Wayans (Above the Rim; Les FlingueusesScary Movie).

Résumé:

Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journées en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s'inventent un paradis artificiel. En quête d'une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l'angoisse et le désespoir.
La mère d'Harry, Sara, souffre d'une autre forme d'addiction, la télévision. Juive, fantasque et veuve depuis des années, elle vit seule à Coney Island et nourrit dans le secret l'espoir de participer un jour à son émission préférée. Afin de satisfaire aux canons esthétiques de la télévision, elle s'astreint à un régime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l'autre côté de l'écran.

Donc, ce film est juste génial. Il traite de beaucup de sujets sans vraiment dire que c'est mal ou que c'est bien, on les montre juste comme ils sont en disant: "Voilà, c'est dans ce monde que l'on vit." Evidemment le tout est assez caricatural, mais au final l'impact est assez fort. 

En premier plan ce sont bien evidemment les junkies qui sont mis en avant, et c'est très bien fait car il y a trois junkies: un couple et leur ami. Mais la drogue est loin d'être le seul vice définit dans ce film, la télé en est un aussi, par le biais de la mère du drogué. On peut mettre en parallèle ces deux choses que sont la drogue et la télé dans ce film: dans les deux cas, les consommateurs sont de plus e plus isolés, ils se décomposent aussi bien physiquement que mentalement pour ne plus être que des ombres de ce qu'ils étaient. Pour remettre dans le contexte par rapport à la télévision, la mère est tellement persuadée qu'elle va passer dans une émission qu'elle fait un régime à base de stupéfiants, ce qui la rend très vite accro mais, étant donné son âge, a un effet beaucoup plus violent que sur nos trois autres protagonistes.

Le film traite aussi de la prostitution et par la même occasion de l'amour dans un couple de drogué, ce qui personnellement m'a beaucoup accroché contrairement à l'histoire d'amour dans Irreversible qui m'avait laissé très froid. Donc un bon point.

Ce film critique par contre assez violemment (ou peut-être de façon extrêmement caricatural, je vous en laisse seul juge) la police à la toute fin. 

Au final ce film critique surtout notre société basée sur le paraitre, prenons juste juste un exemple pour éviter les spoils: la mère est estimée par les autres femmes seulement parce qu'elle est invitée à une émission télé.

Mais bon, le meiux pour voir toutes les pistes lancées par ce film c'est de le voir, et croyez-moi il en vaut vraiment la peine.

La bande son est aussi vraiment excellente, je vous invite à écouter la musique principale qui a une place très importante dans le film.

Voilà, cet article est à présent terminé, j'espère qu'il vous aura plu. Si c'est le cas n'hésitez pas à  le partager, à nous suivre sur Facebook et Twitter, et à laisser un commentaire pour nous dire ce que vous avez pensé de l'article ou même du film.

On se retrouve donc le 10 pour un nouvel article, en attendant portez-vous bien, et surtout...

Bon visionnage !!!

Rédigé par Maxime Marquès

Publié dans #Drame

Repost 0
Commenter cet article