Eternal Sunshine of the Spotless Mind (avec spoilers)

Publié le 10 Mai 2016

Bonjour à toutes et à tous,

Avant de commencer, je reprécise que cet article contient des spoils sur le film, donc si vous souhaitez avoir l'esprit le plus vierge possible lors du visionnage du film, je vous invite à aller le regarder et de revenir voir l'article ensuite. Si vous souhaitez quand même avoir des informations succintes avant de regarder le film, vous pouvez continuer jusqu'au message qui indiquera le début des spoils.

Donc nous allons parler de Eternal Sunshine of the Spotless Mind, sortie en 2004, réalisé par Michel Gondry (Soyez sympas, rembobinezMicrobe et gasoil) qui est un réalisateur français, c'est assez rare que l'on parle de film français sur ce blog donc je tiens à le faire remarquer; avec Jim Carrey (The Truman ShowThe MaskBruce tout puissant); Kate Winslet (TitanicThe readerDivergente); Kirsten Dunst (Spider-manMelancholia); Mark Ruffalo (Shutter IslandAvengersSpotlightZodiac); Elijah Wood (Le Seigneur des anneauxCootiesOpen the window) et Tom Wilkinson (SelmaLone RangerWalkyrieThe Ghost Writer).

Résumé:

Joel et Clementine ne voient plus que les mauvais côtés de leur tumultueuse histoire d'amour, au point que celle-ci fait effacer de sa mémoire toute trace de cette relation. Effondré, Joel contacte l'inventeur du procédé Lacuna, le Dr. Mierzwiak, pour qu'il extirpe également de sa mémoire tout ce qui le rattachait à Clementine. Deux techniciens, Stan et Patrick, s'installent à son domicile et se mettent à l'oeuvre, en présence de la secrétaire, Mary. Les souvenirs commencent à défiler dans la tête de Joel, des plus récents aux plus
anciens, et s'envolent un à un, à jamais.
Mais en remontant le fil du temps, Joel redécouvre ce qu'il aimait depuis toujours en Clementine - l'inaltérable magie d'un amour dont rien au monde ne devrait le priver. Luttant de toutes ses forces pour préserver ce trésor, il engage alors une bataille de la dernière chance contre Lacuna...

---------------------------------<DEBUT SPOILERS>---------------------------------

Sincèrement, c'est probablement l'un des plus beaux films que j'ai vu, et je pèse mes mots. Certains glissements d'une scène à une autre sont réalisés avec une telle fluidité et une telle beauté qu'il m'est impossible de ne pas en parler ici.

Mais ce n'est pas tout, l'histoire en elle-même est d'une beauté qui me touche personnellement, je comprends que certains n'aiment pas ce film, je peux tout à fait le concevoir vu la complexité de la narration, qui nous embrouille régulièrement. Je ne suis pas fan des films relatant une histoire d'amour, donc je vous le dis tout de suite, si c'est ce que vous cherchez avec ce film, ça risque d'être plus compliqué. Ici l'intrigue ne se base pas sur la partie romantique de l'histoire, mais bel et bien sur l'intégralité, de son commencement à sa fin. Sur ce point on peut dire que ce film délivre un message philosophique très puissant, car en général les gens craignent la fin des choses tels que l'amour, ici c'est le cas durant pratiquement tout le film; les deux personnages principaux s'effacent mutuellement de leur mémoire, et Joel se rend finalement compte qu'il ne veut pas oublier Clementine, et il lutte pendant une grande partie du film pour garder Clémentine dans sa mémoire. Puis il arrive le moment clé de l'histoire, vers la fin, lorsque Joel décide d'arrêter cette lutte contre l'inéluctable: il choisit de profiter du peu de temps qui lui est imparti. Lorsque sa mémoire est totalement effacée, il continue sa vie, mais au final ce que nous avions vu au début et qui introduisait leur histoire, s'avère au final être leur deuxième rencontre (oui c'est assez compliqué, mais ceux qui ont vu le films savent de quoi je parle). On est d'ailleurs un peu perdu au début, on voit Clémentine qui va chercher une brosse à dents, puis on enchaine rapidement sur Joel en pleur dans sa voiture, avec des plans assez flous où on ne comprend rien à ce qu'il se passe. On pense au final qu'il s'est écoulé quelques années, ce qui est en quelque sorte confirmé par les souvenirs de Joel durant sa suppression de mémoire. Mais au final, pas du tout, la fin nous ramène au passage de Clementine qui va chercher sa brosse à dents et où Mary (la secrétaire de la société qui efface les souvenirs) a envoyée à chaque patient les raisons pour lesquelles ils ont souhaité subir le traitement. Clementine ne supporte pas qu'ils aient pû se haïr à ce point dans le passé (ou le futur ?) et souhaite s'éloigner de Joel qui la retient avec un des messages les plus beaux du films, car elle lui dit que de toutes façons elle finirait par s'ennuyer et lui par la trouver insupportable, et que donc leur histoire finirait forcément mal. Ce à quoi il répond juste: "Okay.", parce qu'il sait que c'est ce qu'il va se passer, mais qu'il l'accepte quand même, il veut quand même vivre sa vie. S'ensuit un plan où ils jouent tous les deux dans la neige, mais c'est plusieurs fois la même scène, ce qui peut signifier plusieurs choses: soit ils restent heureux jusqu'à la fin de leurs jours, soit l'histoire est en fait une boucle infinie, où finalement leur histoire recommence toujours juste après qu'elle ne se soit finie. Je pense que c'est la deuxième option, mais chacun est libre de choisir celle qui lui correspond. Le message d'éternel recommencement est vraiment très beau, même si le plus beau reste à mon sens celui d'une certaine beauté dans la limite du temps. C'est à dire que rien n'est éternel justement, tout a une fin, mais le fait d'avoir conscience de cette fin nous fait profiter du moment présent d'une façon beaucoup plus profonde. Cette philosophie rejoint un peu celle sur la vie, qu'au final il faut vivre sa vie comme on l'entend car sinon on ne vit pas vraiment sa vie, et comme l'a dit le Dalaï-Lama: "Au final, il vit comme si il n'allait jamais mourrir et il meurt comme si il n'avait jamais vécu.".

Pour finir avec cet article, qui est finalement plus une analyse du film, un peu comme dans celui sur Black Swan; ce film m'a beaucoup ému et je vous le conseille donc vivement. 

Voilà, cet article est à présent terminé, j'espère qu'il vous a plu. Je vous invite à vous abonner au blog, à nous suivre sur Facebook et Twitter et à me donner votre avis sur l'article ou sur le film en lui-même sur ces réseaux ou dans les commentaires. N'hésitez pas non plus à partager l'article si ils vous a plu.

Donc on se retrouve dans 10 jours pour un nouvel article plus classique, en attendant portez vous bien, et surtout...

Bon visionnage !!! 

Vous qui dans les langueurs d’un esprit monastique
Ignorez de l’amour, l’empire tyrannique
Que vos cœurs sont heureux puisqu’ils sont insensibles.
Tous vos jours sereins, toutes vos nuits paisibles.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Rédigé par Maxime Marquès

Publié dans #Comédie, #Drame, #Science-fiction

Repost 0
Commenter cet article

Tina 15/11/2016 12:51

J’ai adoré ce film, il brille par son originalité, qui est à la fois étrange et imprévisible.Le couple Jim Carrey et Kate Winslet fonctionne à merveille et leur histoire d’amour est vraiment belle.

Maxime Marquès 18/11/2016 16:29

Merci beaucoup, ça me touche sincèrement ^^

Tina 18/11/2016 06:36

Ca fait plaisir :) ! PS, j'aime bien votre blog, c'est explicite.

Maxime Marquès 15/11/2016 18:51

Tout à fait d'accord :D